Kelly Da Silva

Je suis profondément passionnée par la possibilité de donner à mes clients
les moyens de vivre leur vie avec une énergie et une vitalité optimale.

Kelly Da Silva

je suis profondément passionnée par la possibilité de donner à mes clients
les moyens de vivre leur vie avec une énergie et une vitalité optimale.

Ma formation

Passionnée par la science, j’ai entrepris en 2014 des études dans le domaine de la biologie. Quelques années plus tard, j’ai obtenu un Bachelor en biologie BSc et un Master en biologie médicale MSc à l’université de Lausanne en Suisse. Dans un désir de vous accompagner vers une santé optimale, j’ai suivi une formation en nutrition diagnostique fonctionnelle aux USA. Aujourd’hui, je suis certifiée FDN-P : Functional Diagnostic Nutrition Practicioner et continue à me former aux différentes approches intégratives afin de vous offrir des soins spécifiques et personnalisés à vos besoins.

health-kellt-nutrition

Mon expérience face à la maladie

Pendant ma jeunesse, j’ai été touchée par une aménorrhée. Mon cycle menstruel s’est arrêté brutalement, puis par la suite, celui-ci est devenu très irrégulier. Je ressentais un malaise constant et certaines manifestations cliniques se répétaient : des règles douloureuses, un syndrome prémenstruel, une peau à imperfections et un manque d’énergie au quotidien.

À ces symptômes s’ajoutaient des troubles digestifs malgré une alimentation saine, des ballonnements, des gaz intestinaux et une intolérance à certains aliments. Ces signes se sont installés progressivement et pendant longtemps, j’ai cru qu’ils étaient normaux. Je ne m’en plaignais pas et je continuais à vivre ma vie malgré leur présence. Avec le temps, mon corps s’est habitué à un état de mal-être général.

Au moment de l’arrivée de ces différents symptômes, j’ai également été diagnostiquée avec le syndrome des ovaires polykystiques (SPOK) ou aussi appelé syndrome de Stein-Leventhal. Cette maladie hormonale est particulièrement fréquente chez les femmes en âge de procréer. Elle résulte d’un déséquilibre métabolique et les causes peuvent être assez différentes d’une femme à l’autre.  

Pour soulager mes différents symptômes et traiter ma maladie, les médecins m’ont prescrit la pilule ainsi que de la metformine, un médicament antidiabétique. Pourtant, je n’avais pas de diabète. À la suite de cette prescription, j’ai pris la décision de ne pas prendre ce traitement médicamenteux. Pour moi, il existait forcément une autre solution.

Lors de mon Master en biologie médicale, j’ai été diagnostiquée avec une forte anémie. Stressée et souvent fatiguée, j’ai donc eu recours à des injections de fer, mais les effets n’ont duré que quelques mois. 

Mes études m’ont amené à travailler avec des mitochondries (organelles responsables de la production d’énergie dans nos cellules). Mon investissement en la matière m’aidait à comprendre plus en détail les mécanismes biologiques de la production d’énergie et leur rôle important dans le métabolisme.

Mais le fait de ne pas arriver à appliquer cela dans ma vie quotidienne m’excédait. Je devais faire ces injections alors que j’avais une alimentation saine. Cette situation m’a fait réaliser que mon état était totalement anormal.

Mon expérience face à la maladie

Pendant ma jeunesse, j’ai été touchée par une aménorrhée. Mon cycle menstruel s’est arrêté brutalement, puis par la suite, celui-ci est devenu très irrégulier. Je ressentais un malaise constant et certaines manifestations cliniques se répétaient : des règles douloureuses, un syndrome prémenstruel, une peau à imperfections et un manque d’énergie au quotidien.

À ces symptômes s’ajoutaient des troubles digestifs malgré une alimentation saine, des ballonnements, des gaz intestinaux et une intolérance à certains aliments. Ces signes se sont installés progressivement et pendant longtemps, j’ai cru qu’ils étaient normaux. Je ne m’en plaignais pas et je continuais à vivre ma vie malgré leur présence. Avec le temps, mon corps s’est habitué à un état de mal-être général.

Au moment de l’arrivée de ces différents symptômes, j’ai également été diagnostiquée avec le syndrome des ovaires polykystiques (SPOK) ou aussi appelé syndrome de Stein-Leventhal. Cette maladie hormonale est particulièrement fréquente chez les femmes en âge de procréer. Elle résulte d’un déséquilibre métabolique et les causes peuvent être assez différentes d’une femme à l’autre.  

Pour soulager mes différents symptômes et traiter ma maladie, les médecins m’ont prescrit la pilule ainsi que de la metformine, un médicament antidiabétique. Pourtant, je n’avais pas de diabète. À la suite de cette prescription, j’ai pris la décision de ne pas prendre ce traitement médicamenteux. Pour moi, il existait forcément une autre solution.

Lors de mon Master en biologie médicale, j’ai été diagnostiquée avec une forte anémie. Stressée et souvent fatiguée, j’ai donc eu recours à des injections de fer, mais les effets n’ont duré que quelques mois. 

Mes études m’ont amené à travailler avec des mitochondries (organelles responsables de la production d’énergie dans nos cellules). Mon investissement en la matière m’aidait à comprendre plus en détail les mécanismes biologiques de la production d’énergie et leur rôle important dans le métabolisme.

Mais le fait de ne pas arriver à appliquer cela dans ma vie quotidienne m’excédait. Je devais faire ces injections alors que j’avais une alimentation saine. Cette situation m’a fait réaliser que mon état était totalement anormal.

Kelly Da Silva

@healthkelly.db

Déterminée à aller mieux, je me suis intéressée aux tests dits « fonctionnels ». Leurs découvertes m’ont permis d’aller à la racine de mes problèmes, d’avoir une approche holistique sur le corps et d’en comprendre ces mécanismes notamment sur l’équilibre des hormones, des minéraux et des intestins.

En effet, lorsqu’il existe de petits déséquilibres, notre corps va les compenser aux dépens d’autres systèmes. Avec le temps, ces déséquilibres s’accumulent, cascadent les uns dans les autres et le corps n’arrive plus à compenser. 

Aujourd’hui grâce à cette approche fonctionnelle du corps, je me sens pleine de vitalité. J’ai guéri de mon syndrome d’ovaires polykystiques. Je n’ai plus de douleurs menstruelles ni de syndromes prémenstruels. Ceux-ci étaient particulièrement dérangeants dans ma vie quotidienne puisque ma période menstruelle était une source de grand mal-être physique et m’empêchait de prévoir certaines activités. Aujourd’hui ce n’est plus le cas. Je me sens très épanouie et bien dans mon corps. Ma peau n’a plus d’imperfections. Ma silhouette s’est affinée naturellement. Et finalement, je me sens bien plus performante dans mon travail et bien plus lucide ! « no more brain fog ».

"La médecine fonctionnelle a été
la clé de mon bien-être"

Mon objectif

Mon objectif est de vous aider à optimiser votre santé tout en restaurant les principes fondamentaux de votre corps. Que ce soit au niveau de votre santé cellulaire, de votre immunité, de votre équilibre hormonal ou de votre santé digestive, je vous aide à retrouver une pleine vitalité non pas par des régimes, mais par des apports nutritionnels intelligents spécifiques à vos besoins et une approche thérapeutique adaptée.